mercredi 30 avril 2008

EFT, Amincissement et Auto-sabotage

Comment l'amincissement est empêché par l'auto-sabotage :
UNE METHODE VERS LA PERTE DE POIDS

Bien souvent, nous faisons des efforts vers un but d'un côté, tandis que de l'autre côté nos pulsions inconscientes et nos croyances limitatives se mettent en travers pour nous empêcher de réussir. C'est ce qu'on appelle l'auto-sabotage.
En voici un exemple classique, présenté par Carol Salomon, une thérapeute EFT expérimentée.
Mary veut perdre du poids, mais ça ne marche pas. Etant elle-même thérapeute, elle comprend pourquoi mais n'arrive pas à contrer sa tendance à l'auto-sabotage.

Quand elle était petite, sa mère était obsédée par la nourriture. D'un côté, elle forçait Mary à manger, et de l'autre elle la harcelait pour qu'elle ne grossisse pas, bien que Mary n'ait pas vraiment un excès de poids significatif. Mary était devenue une mangeuse compulsive tout en ayant peur de perdre l'approbation de sa mère qui scrutait tout ce qu'elle mangeait. Sa mère était obsédée par son propre poids et critiquait sans cesse le corps de Mary par des remarques vexantes et des observations à double sens, et la forçait à manger dès que sa silhouette s'affinait. Pour Mary adulte, plaire à sa mère signifiait être plus grosse qu'elle. Elle avait peur de perdre l'amour de sa mère, peur d'avoir du succès, peur de perdre du poids.

La séance EFT commence donc par les phrases suivantes sur le point karaté :
"- Même si ce n'est pas bien de maigrir...
- Même si je ne suis pas en sécurité si je change...
- Même si ma mère n'aimera pas ça et que je ne serai pas en sécurité si je change, je m'aime et je m'accepte complètement."


Avec les rappels suivants sur les points d'acupuncture:
Sourcil : Changer me fait peur
Coin de l'oeil : J'ai peur de maigrir
Sous l'oeil : Si je maigris je vais perdre ma mère
Sous le nez : Elle sera en colère
Menton : Je le verrai sur son visage
Clavicule : Cela me ferait trop peur
Sous le bras : C'est dangereux
Sous le sein : J'aurais peur qu'elle me tue
Etc ... : Je ne dois pas paraître mieux qu'elle
Cela fait peur d'être mince
Elle dit qu'elle veut que je sois mince
Mais ce n'est pas vrai
Je suis coincée
Je me sabote moi-même
Cela fait trop peur d'avoir du succès
Je me retiens
Je ne dois pas être jolie
J'aime les attentions des hommes et je n'aime pas les attentions des hommes
Je veux maigrir et je ne veux pas maigrir
Est-ce que c'est vrai
Je ne veux pas l'admettre
Je me sens stupide
Il ne faut pas que je sois intelligente
Je ne dois pas être sous les projecteurs
Ce n'est pas bien d'attirer l'attention
Elle dit que mes jambes sont comme des troncs d'arbres
Cela me fait mal
Je sais qu'elle a eu ses propres problèmes
Il est temps pour moi de laisser partir tout ça
Tous ces problèmes... toutes ces émotions... tout ce sabotage
Ce serait même bien de perdre un peu de poids
Et si c'était bien d'avoir l'air intelligente, même si maman n'approuve pas ?
Si elle me critique, c'est son problème
Je décide de ne pas être dans la compétition
Je me retire de la compétition
Je ne veux rien lui retirer
C'est tout ce qu'elle a
Peut-être que ce n'est plus du tout un problème pour elle
Je veux perdre du poids pour ma santé et ma confiance en moi
Je ne veux plus me saboter... Je ne veux plus m'inquiéter de maman.
Je suis prête à laisser partir ce poids
J'en ai assez d'être coincée
Je suis prête à m'autoriser à avoir du succès
Je veux me sentir en sécurité avec les autres femmes
Même si je montre mon intelligence
Même si j'ai l'air jolie
Je peux en profiter sans inquiétude
Je me donne la permission
C'est bien d'avoir l'air jolie
C'est bien d'être jolie
C'est bien d'être intelligente
Je me permets d'avoir du succès
J'ai décidé d'avoir du succès et d'en éprouver de la joie


A ce moment-là, Mary se souvient qu'elle se sentait très inconfortable si elle ne mangeait pas, sa mère devenant enragée et la critiquant vertement. Le travail recommence avec les phrases de départ suivantes :
"- Même si je sabote mon succès afin de plaire à ma mère...
- Même si je ne suis pas en sécurité si je me permets de manger tout ce que je veux pendant une bonne journée, je m'aime et je m'accepte profondément et complètement et je suis ouverte à l'idée de pardonner.
- Même si je sens que je dois manger sinon maman sera en colère..."


Avec les rappel sur chaque point d'acupuncture:
Sourcil : Je dois manger
Coin de l'oeil : Il faut que je mange quelque chose
Sous l'oeil : Ou maman sera furieuse
Sous le nez : Je ne veux pas être critiquée
Menton : Je sens qu'il faut que je mange
Etc..... Je suis inconfortable si je ne mange pas
Il faut que je plaise à maman
Elle sera tellement furieuse si je maigris
Je ne peux pas permettre ça
Il faut que je le sabote
Il faut que je mange même si je n'ai pas faim
Néanmoins je suis prête pour une nouvelle aventure
Maman ne peut même plus me voir
Elle ne saura même pas si je mange ou non
Maintenant je peux me visualiser ayant du succès et en profitant bien
C'est bien d'avoir du succès sans me sentir coupable

Grâce à EFT, Mary peut faire enregistrer à son subconscient l'acceptation d'elle-même telle qu'elle est en dépit de ce que les autres peuvent en penser. Elle réussit à "s'autoriser" à être telle qu'elle a envie d'être.
Bien que cette idée paraisse logique, c'est difficile lorsque des années de conditionnement d'enfance ont laissé leur trace sur nos "murs" intérieurs. La technique EFT permet de pulvériser ces blocages.
Après cette séance, Mary a commencé à maigrir de façon régulière. Elle peut jouir de son succès professionnel sans se sentir coupable. Et elle a réussi à écrire un livre qui a du succès.

CLES POUR L'AMINCISSEMENT AVEC EFT
Si vous avez essayé de maigrir sans succès, répertoriez tout ce qui en vous se réfère à l'auto-sabotage. Quelles sont vos pensées contradictoires vis-à-vis de la nourriture quand vous vous mettez à table ? Quelles sont vos pensées contradictoires quand vous vous refusez une douceur ? Quels événements de votre enfance est-ce que cela vous rappelle ? Ecrivez tout cela dans un cahier, et faites EFT sur chacun de ces éléments.
Posez-vous la question : Dans quel(s) autre(s) domaine(s) de votre vie est-ce que vous vous auto-sabotez ? Faites le même travail.

****

dimanche 20 avril 2008

EFT détail des points d'acupuncture

Voici le détail des points d'acupuncture utilisés pour faire EFT, avec leur méridien et l'émotion ou l'état généralement associés en cas de dysfonctionnement. 
A la demande générale, j'ai créé des tableaux.
Points de la série courte :
1- Sommet de la tête - tous les méridiens.
2- Bord du sourcil - Méridien de la vessie (peur).
3- Coin de l'oeil - Méridien de la vésicule biliaire (léthargie)
4- Sous l'oeil - Méridien de l'estomac (indécision)
5- Sous le nez - Vaisseau gouverneur (timidité, introversion)
6- Menton - Vaisseau central (émotions post-traumatiques)
7- Clavicule - Méridien des reins (peur, manque d'énergie)
8- Sous le bras - Méridien de la rate (ressentiment, manque de concentration)
9- Sous le sein - Méridien du foie (colère, rage)
10- Point douloureux (pour le trouver, placez un doigt dans l’os en forme de U à la base du cou, là où se trouverait un noeud de cravate. C'est au haut du sternum. Glissez le doigt environ 7-8cm vers le bas et 7-8cm vers la gauche (ou la droite). Appuyez fort dans cette région, dans un radius d’environ 5cm.)


Points de la main :
11- Point de l'angle inférieur de l'ongle :
Pouce : Méridien des poumons (pensées négatives, manque d'énergie)
Index : Méridien du côlon (chagrin, culpabilité)
Médius : Vaisseau protecteur du coeur (manque d'estime de soi)
Auriculaire : Méridien du coeur (Solitude, manque d'amour)
12- Point de gamme (c'est en tapotant sur ce point qu'on fait la série des mouvements d'yeux, voir le manuel)
13- Point karaté (on peut préférer ce point pour faire la préparation, voir ci-dessous).

Avant de commencer :
Déterminer l'émotion (ou l'état, ou la douleur) sur laquelle vous voulez travailler. Vous devez RESSENTIR cette émotion dans l'instant. Pour la douleur, pas de problème, vous avez mal, point. Pour l'émotion, si vous vous remémorez un événement traumatique, par exemple, définissez le type d'émotion que vous ressentez rien qu'en y pensant. Evaluez cette émotion (ou état, ou douleur) par un chiffre sur l'échelle de 0 à 10, 10 étant le maximum d'intensité, et 0 l'absence totale d'émotion ou de douleur.

La Préparation :
Tout en massant le "point douloureux" (10) ou en tapotant le "point karaté" (13), dire trois fois la phrase "Même si j'ai ... (cette peur de... cette colère contre...), je m'aime et je m'accepte complètement" (ou toute autre formulation du même type que vous aurez choisie).
La séquence courte :
Sur chacun des points 1 à 9 de la première image ci-dessus, dire "ce problème de ..." (ou votre formule choisie), en commençant par le haut et en descendant. Le refaire deux autres fois.
Lorsque vous avez terminé cet ensemble, respirez profondément et buvez un peu d'eau. Puis examinez où vous en êtes sur l'échelle de 0 à 10. Pas de diminution ? Recommencez. C'est la persistence qui donne des résultats. Ou peut-être avez-vous besoin de reformuler la phrase de préparation qui n'est pas assez précise. Ou il y a eu une petite diminution (recommencez en reformulant). L'émotion peut aussi avoir changé : évaluez cette nouvelle émotion sur l'échelle de 0 à 10, et créez une nouvelle phrase de préparation.
Soyez aussi précis que possible. Examinez tous les détails contenus dans une situation ou un événement, et faites le tapping pour chacun.
(Pour le travail de la séquence longue, incluant les points de la main et la gamme des 9 actions, se reporter au manuel.)
Alors voilà, maintenant vous avez tout dans ce blog pour vous lancer avec EFT à la poursuite des problèmes émotionnels qui vous dérangent. Toutes les bases sont expliquées. Vous avez des exemples dont vous pouvez vous inspirer pour créer vos phrases de départ.
Et surtout, soyez précis ! Entrez dans les petits détails et faites une série de tapping pour chacun. Précision et persistence sont les clés pour obtenir des résultats.
Et si ça marche pour vous, envoyez-moi un commentaire.

***********

vendredi 18 avril 2008

EFT par où commencer ?

Il y en a qui me disent "Oui, ça m'a l'air intéressant cette histoire d'EFT, mais quand je pense à commencer à le faire, je n'ai juste pas assez d'énergie. Je ne sais pas par où commencer." Ou bien "Oui, oui, on m'a montré. C'est super. Mais je n'arrive pas à m'y mettre." Ils ont vu la construction de la phrase complète dans le manuel gratuit, ça leur paraît trop compliqué et ça les fatigue d'avance.

Alors voici une méthode plus simple. Le matin, commencez à tapoter vos points d'acupuncture même si aucune phrase ne vous vient à l'esprit. Et puis faites-le dans le désordre, après tout, ce n'est pas très important. Vous réveillez ainsi les circulations d'énergie dans vos méridiens, c'est tout bénéfice pour le corps. Si vous avez oublié la séquence complète, faites le tour des yeux pour voir plus clair. Ensuite vous pouvez vous rappelez les points au-dessus et en dessous de la bouche. Puis il y a les points des clavicules, les points en dessous des bras. Et le point karaté sur le côté externe des mains. Les points au bord des côtes juste sous les seins sont plus difficiles à se rappeler. Si vous en avez oublié un, revenez en arrière, peu importe. Et vous pouvez tapoter le dessus de la tête aussi, là se trouvent des centaines de points qui correspondent à tous les méridiens, c'est tout bénéfice. Et vous pouvez aussi laisser de côté les points de l'angle de l'ongle des doigs si c'est trop compliqué. Vous pouvez remplacer par les points des poignets en tapant vos deux poignets l'un contre l'autre très simplement, sans vous demander où sont les points. Voilà.

Alors en faisant ça des idées peuvent surgir. Vous vous sentez fatigué ce matin ? Tapotez en disant "cette fatigue du matin". Puis vous pouvez varier sur cette idée. "Cette fatigue à l'idée d'aller encore travailler aujourd'hui - Voudrais rester à la maison - ras-le-bol de ce job - toujours la même chose tous les matins - cette routine - etc."

Continuez à sortir toutes les idées associées à cette fatigue du matin tout en faisant le tapping en boucle. "Comment faire pour moins travailler - ou changer de job - c'est Machin qui me fatigue - ce ras-le-bol de Machin - c'est de penser à .... qui me fatigue - et puis mal ici, mal là - cette douleur ici - elle me dit quoi cette douleur? - c'est de penser à ... qui me fait mal là - etc." Sortez tout ce qui vous vient par la tête.

Et puis la fatigue et la douleur ce n'est pas ça en fait vous avez une autre association d'idée qui arrive, suivez-la, et continuez avec toutes les associations d'idées tout en continuant le tapping sur la série courte des points tête-torse-poignets. Vous sentez que ça vous fait du bien. Vous êtes mieux réveillé et vous ressentez à nouveau l'envie d'agir et de faire ce que vous devez faire pour que les choses avancent.

C'était un bon début avec EFT.

Et si jamais vous avez eu à l'esprit un gros truc, un vieux trauma qui a pointé à l'horizon, prenez le temps d'écrire la phrase complète qui lui correspond:
"Même si j'ai eu ce gros trauma - cette chose malsaine, violente - ce truc à tel âge - je m'aime et je m'accepte en totalité".
Faite une série complète des points avec trois fois la phrase complète sur le point karaté, et "ce gros trauma", ou autre titre déclenchant, sur chacun des points d'acupuncture. Evaluez l'émotion que vous avez réveillée : combien sur l'échelle de 0 à 10 ? Faites encore une série.
Ecrivez tout ça sur un cahier et, si vous n'avez pas le temps d'aller plus loin ce matin, reprenez-le ce soir.
Vous êtes bien parti.

****

mercredi 16 avril 2008

EFT, douleur et tapping continu

Que faire en cas de douleur qui persiste ? Continuer à tapoter en continu.

Quoi faire quand on a un problème physique qui ne part pas avec EFT, et qu'on ne sait pas quelles émotions sont cachées derrière, ni quel événement peut bien se trouver à la racine de ce mal ?

Des thérapeutes anglosaxons utilisant l'EFT, comme Stéphanie Wood (Canada) et Silvia Hartmann-Kent (GB) ont fourni des textes sur ce sujet dans la base de données du site emofree.com.
On peut considérer la maladie ou le problème physique ou la douleur comme une "information" envoyée par la corps, lequel a ses "raisons" et poursuit un "but" particulier à travers ce malaise.

Par exemple, suivons Stéphanie Wood qui prend l'exemple d'une "douleur d'épaule".
**http://www.emofree.com/Articles2/finding-contributing-emotions.htm**

Elle va d'abord faire faire au client une série de tapping sur la douleur elle-même :
- "Même si j'ai cette douleur à l'épaule droite, je m'aime et je m'accepte entièrement et parfaitement". Et sur chaque point avec le rappel : "Cette douleur de mon épaule droite".
Puis elle utilise les phrases suivantes qui vont servir à susciter le réveil de la mémoire:
- "Même si je ne sais pas ce qui cause cette douleur à mon épaule droite..."
- "Même s'il se pourrait que j'aie cette douleur à l'épaule droite pour une raison bien précise..."
- "Même si cette douleur à mon épaule droite contient une information qui me concerne, je choisis de la reconnaître et de l'écouter à un niveau conscient ou subconscient..."
- "Même si dans le passé j'ai ressenti le besoin de créer cette douleur à mon épaule droite, je suis maintenant prêt à la laisser partir et je m'aime et je m'accepte entièrement et parfaitement."
- "Même si cette douleur à l'épaule droite est là dans un but précis, je choisis de le reconnaître à un niveau ou à un autre, consciemment ou inconsciemment..."
- "Même si j'ai cette stupide douleur à l'épaule droite, je me pardonne et je pardonne à toute personne qui ait pu y contribuer consciemment ou inconsciemment..."


Souvent, ces formulations réveillent la mémoire du client et lui "ouvrent une case".
Ensuite, les formulations courtes sur chaque point d'acupuncture peuvent être les suivantes :
- Cette douleur d'épaule
- Elle me parle
- Elle me donne une information
- Cette information dans mon épaule
- Cette douleur d'épaule a un but
- Je ne sais pas ce que c'est
- Je n'ai pas besoin de savoir
- C'est OK de ne pas savoir
- Peut-être aussi que ce serait bien de savoir
- Toute cette information dans mon épaule
- Elle a eu un but
- Mais je suis d'accord pour la laisser partir
- Maintenant je peux avancer plus loin
- Je n'ai plus besoin de sortir ça de mon corps
- Je peux le regarder en face directement
- Tout ce qu'il y a dans mon épaule
- Tout ce que ça veut dire
- Je lui rends honneur et je le laisse partir


Il se peut que la personne alors se souvienne d'un événement. Ou qu'une émotion refoulée autrefois ressorte soudain. On fait alors le tapping avec la technique du "film" s'il y a un événement précis qui revient à la mémoire. Ou bien on se concentre seulement sur l'émotion : à quel endroit du corps se trouve-t-elle ? Combien sur l'échelle de 0 à 10 ? Quelle forme, quelle couleur, quelle texture a cette émotion à cet endroit du corps ?
"- Même si j'ai ce chagrin noir comme une pierre froide, lisse et humide dans la poitrine, je choisis de le reconnaître et de lui donner le droit d'exister, et je m'aime et je m'accepte infiniment".
On fait le tapping sur les points d'acupuncture :
"ce chagrin noir - cette pierre froide, lisse et humide - ce froid qui étouffe - ces larmes trop longtemps contenues - etc...",
jusqu'à ce qu'on voie l'image évoluer, diminuer puis disparaître.

J'ai dit dans des posts précédents qu'il n'est pas nécessaire avec EFT de raconter l'événement. C'est-à-dire qu'on ne fait pas comme dans la thérapie traditionnelle où il faut raconter et raconter sans cesse l'événément traumatisant. On peut traiter un événement dans que la personne le raconte. Mais parfois il faut laisser sortir les choses avec la technique "raconter l'histoire". Quand on aide quelqu'un avec cette technique, on peut lui tenir la main et faire le tapping sur son "point karaté" (sur le côté externe de la main) pendant tout le temps où la personne raconte. Elle peut pleurer tranquillement, c'est vous qui faites le tapping pour elle. C'est la technique du "tapping continu" des Australiens Steve Wells et David Lake. http://www.downunder.com/

*****

lundi 14 avril 2008

EFT la vidéo

Voici la vidéo de promotion d'EFT, sous-titrée en français.
On y voit une description de la méthode ainsi que des témoignages hallucinants.

*


*

ATLASPROFILAX Evolution

A ce jour 14 avril 2008, un mois et demi après ma remise en place de la vertèbre Atlas par la méthode Atlasprofilax, je revois Pilar pour un nouveau traitement kiné-ostéo de l'épaule droite. Où en suis-je :

- Les maux de tête ont complètement disparu et ne reviennent pas.
- Les crampes dans les muscles des mollets et des pieds ont presque complètement disparu.
- Mon épaule droite me fait encore mal. J'ai encore cette contracture de l'épaule droite, au ras du cou, qui tire sur les vertèbres cervicales. L'épaule gauche réagit au même endroit pour contrebalancer.
- Par contre, j'ai regagné un peu de mobilité du bras droit. Je peux monter ma main un peu plus haut dans le dos. Les points d'acupuncture le long du bras qui me faisaient très mal ne sont plus douloureux.
- Les vertèbres dorsales sont en place. Il y a juste quelques points douloureux le long de la colonne au niveau des 5 premières dorsales.
- Ce matin, chez Pilar, au cours du massage les cervicales ont craqué toutes seules d'un seul coup, elle n'a pas eu besoin de les manipuler pour les ajuster. Elles ne sont plus déplacées.
- Au cours du premier mois après la remise en place de l'atlas, j'ai eu une sorte de rhume de cerveau avec nez qui coule, et même parfois de la fièvre et une espèce de problème pulmonaire proche de la bronchite, avec comme "de l'eau dans les poumons" et de la difficulté à respirer. Maintenant, c'est complètement terminé (je n'ai pris aucun médicament, j'ai laissé faire la nature).
- En ce qui concerne les oreilles, les acouphènes n'ont pas cédé.
J'ai envoyé deux amis du Centre de la France se faire remettre l'Atlas à Paris en profitant des séances d'entraînement faisant partie d'une formation, d'où le coût de 30€ au lieu de 180€. Lui est un homme qui a eu la maladie de Parkinson à 40 ans, très rare. Dix minutes après la remise en place de l'atlas, il ne tremblait presque plus et ne ressentait plus la rigidité musculaire qui s'associe à cette maladie. Quant à elle, elle a vu disparaître ses classiques maux de dos associés à son travail d'aide-soignante.

***

mercredi 9 avril 2008

EFT pour un événement inconnu

Comme on peut le voir dans mes posts précédents sur EFT, on ne peut pas savoir entre quels éléments et quels événements le cerveau a créé des liens qui agissent comme des déclencheurs et des programmants dans notre vie.
Souvent, on ne sait pas ce qui est à l'origine d'un problème sur lequel on a travaillé avec EFT sans succès.

Dans le site de Gary Craig, emofree.com, Henrik Friman de Suède nous propose une solution simple qui peut donner des résultats : faire le tapping pour un événement inconnu qu'on appelle simplement "Evénement spécifique n°1". Il écrit :

"Mon nom est Henrik Friman et je travaille avec l'acupuncture et plus récemment maintenant avec EFT. J'ai noté l'importance de travailler sur des événements spécifiques mais ... j'ai remarqué une chose, c'est que souvent il n'est pas nécessaire de savoir de quel événement spécifique il s'agit. Il est suffisant de dire :
"Cet événement spécifique, événement n°1, qui contribue à ce problème"
ou bien : "Cet événement spécifique, événement A, qui est à la racine de ce problème", puis de faire le tapping en répétant sur chaque point : "Evénement n°1" ou bien "Evénement A".
"Cette stratégie s'est avérée efficace pour moi-même et mes clients, et semble nettoyer beaucoup de choses par en dessous."


Pourquoi ne pas essayer ?
(Article traduit de la page du site emofree.com de Gary Craig :
**http://www.emofree.com/Articles2/specific-events-henrik.htm**)

*************

mercredi 2 avril 2008

EFT claustrophobie

La claustrophobie est l'un des problèmes émotionnels qui se traite le plus facilement avec EFT. En voici encore un témoignage extrait de la base de données du site emofree.com :

La Britannique Anne Burnett écrit à Gary Craig : "J'ai découvert votre site il y a 5 mois, j'utilise la technique tous les jours, et j'ai eu des succès sur moi-même pour la fibromyalgie, pour des douleurs généralisées, et pour des problèmes émotionnels. Je l'ai aussi utilisée pour aider un ami qui avait des acouphènes, ainsi que mon fils atteint de sclérose en plaque et qui est actuellement en thérapie en Angleterre. Je fais le tapping à sa place pour l'aider à accepter cette thérapie, car il est très sceptique".

Elle rapporte le cas de son mari qui a eu un accident vasculaire cérébral et doit faire des examens réguliers. Il était très claustrophobe, les tunnels lui font peur et pour qu'il passe dans le scanner elle devait lui tenir la main jusqu'à son entrée dans la machine, et parfois malgré cela il ne pouvait carrément pas y arriver. Cette fois-ci Anne l'aide avec EFT en faisant le tapping sur lui :

- "Même si je n'aime pas passer ces examens, je peux le faire quand même, tout le monde le fait tout le temps..."
"Il a des difficultés avec la partie "je m'aime... etc." donc je la laisse de côté. J'ai refait le tapping avant d'arriver dans la clinique. Cette fois-ci, il est entré tout seul dans la salle de scanner, a passé l'examen et en est ressorti sans perturbation. Etonnant !"

Le mari a été très agréablement surpris. Maintenant il est d'accord pour travailler avec EFT sur son problème de perte de la parole suite à son accident vasculaire, ainsi que sur ses autres problèmes de santé.

(Extraits de la page **http://www.emofree.com/Fear/claustrophobia-anne.htm**)

* ******